» Oh ! si seulement l’homme naturel ou l’homme des sens, pouvait apprendre à voir que le principe de sa raison et le mobile de sa volonté ne sont que l’individualité, et que pour cela même, qu’il doit être extrêmement misérable. Il chercherai un principe plus élevé dans son intérieur, et il s’approcherait de la source, qui peut seule, le donner à tous, parce qu’elle est la sagesse dans l’essence.  Karl Von ECKARTSHAUSEN

 » Il existe bien un type de personnes qui ont un certain « penchant» pour la Vérité. Incapables d’accepter quoi que ce soit d’autre, elles ne sont satisfaites que 
lorsqu’elles ont « pelé l’oignon» jusqu’au cœur. Ces personnes ne perdent jamais de vue leur objectif la Vérité. Le chercheur de vérité ne cesse de rassembler des connaissances… »

Le Temple des Secrets est situé sur une haute montagne, et le sentier qui y mène est 
couvert de ronces. Cette montagne atteint des hauteurs si mystérieuses et 
inconcevables que beaucoup doutent de l’existence du Temple des Secrets. Certains 
pensent qu’il s’agit d’un Conte de fées, d’autres d’un Mythe archaïque, d’autres 
encore croient que c’est la Vérité.

Au début de l’étroit sentier se tient l’IGNORANCE, accompagnée de ses sœurs, la 
STUPIDITÉ et la PARESSE, toutes trois racontent des récits terrifiants aux 
voyageurs, les avertissant des aventures effroyables qui les attendent s’ils osent mettre 
le pied sur ce sentier. Voilà comment, les Humains paresseux et les Humains craintifs, 
sont facilement persuadés de rebrousser chemin. Il existe, quelques Humains sur lesquels l’Ignorance essaie en vain, ses tromperies. Ils 
grimpent alors le long de l’abrupt sentier encombré de ronces et, à mi-chemin de la 
montagne, atteignent un plateau où se dresse le Temple de l’Amour de Soi.

Non loin 
de ce temple, se tiennent Vanité, Orgueil et Je-sais-tout, qui tendent aux voyageurs une 
coupe à laquelle ils boivent leur propre Ego à grands traits, et c’est ainsi qu’ils s’enivrent d’eux-mêmes, de leur propre « moi ».

Ces voyageurs sont alors tellement ivres d’eux-mêmes qu’ils s’imaginent que leur 
Temple, le Temple de l’Amour de Soi, est le Temple des Secrets et qu’il n’existe rien, 
absolument rien, au-dessus d’eux. Le Temple de l’Amour de Soi porte cette 
inscription « Sanctuaire de la Sagesse du Monde. »

Désirs, passions et concupiscence sont les serviteurs de ces prêtres. Cependant, ceux, 
dont le cœur est en quête de vérité n’y trouveront aucune satisfaction, et devront 
poursuivre leur quête. À quelques milliers de pas de ce Temple, loin de tout, se trouve une petite cabane 
habitée par un ermite et portant l’inscription suivante « Résidence de l ‘Humilité. »

L’homme qui vit là, guide les étrangers vers la résidence de l’humilité, qui les mène à 
la Reconnaissance de Soi ! Cette divine Beauté devient la compagne de route du 
voyageur qui, grâce à elle, conquiert l’inaccessible montagne. Quiconque tente 
d’atteindre le Temple des Secrets sans cette divine Beauté se laissera facilement égarer 
par l’Amour de Soi, et suivra donc un mauvais sentier. Son avidité de connaissance le mènera au Temple de la Curiosité, dont les habitants ont pour noms fraude, séduction et duperie – qui sont les fondements de la plupart des Sociétés secrètes.

Les humains 
qui, dans leur quête de Vérité et du Temple des Secrets, rejoignent ces Sociétés 
Secrètes, seront dépouillés de la faculté de voir avec les yeux de l’Âme. Ils seront 
ensuite menés au sommet de la montagne, d’où ils chuteront dans les abysses, ou dans 
le labyrinthe ou dédale, dans lequel ils erreront éternellement, sans trouver la Vérité.